Nova-tm.fr » Maison/Entretien » Quelle est la meilleure motorisation de portail battant ?

La motorisation optimise la sécurité des portails. Il existe actuellement de nombreuses motorisations possibles pour les portails à battants et à tous les prix. Voici la meilleure motorisation de portail battant.

La motorisation à vérin

Vous souhaitez savoir quelle est la meilleure motorisation de portail battant ? Celle à vérin est la meilleure que vous puissiez choisir. Elle se présente sous la forme d’un cylindre contenant un piston. Ce dernier coulisse dans le cylindre grâce :

  • à l’huile sous pression pour un vérin hydraulique,
  • à l’air comprimé pour un vérin pneumatique,
  • ou à une vis mécanique et un moteur électrique pour un vérin électromécanique.

La motorisation à vérin est plus lente que celle à bras, mais permet une ouverture plus importante (jusqu’à 180°). D’un point de vue esthétique, cette motorisation est plus discrète et prend moins de place qu’une motorisation à bras. Elle fonctionne avec une télécommande radio commandée.

Il existe deux versions pour les vérins : réversible et autobloquant. Avec le réversible, il est nécessaire d’installer un système de verrouillage (serrure électrique). Vous pouvez donc ouvrir manuellement en cas de coupure de courant en déverrouillant la serrure électrique. Ce type de portail est privilégié en l’absence de portillon ou de batterie de secours.

La motorisation à vérin autobloquant quant à elle est utilisée principalement pour des portails lourds, en acier, en fer ou en bois. En effet, la puissance exercée notamment au niveau des gonds pourrait déformer un portail léger.

Motorisation à bras articulé

La motorisation à bras mécanique ou motorisation à bras articulés est le plus souvent installée chez les particuliers et s’adapte aisément à toutes sortes de situations. Ses bras imitent le mouvement d’un bras humain qui tirerait des vantaux. Ce type de motorisation engendre très peu de contraintes physiques sur la structure du portail battant.

Selon les avis de professionnels, ce type de motorisation n’est pas adpaté aux portails trop lourds, en acier ou en fer notamment. Elle est donc indiquée pour les portails en aluminium, PVC ou bois.

Vous pouvez les installer sur des portails neufs, mais également sur des portails relativement vieux. Toutefois, il faudra prévoir une arrivée électrique de 230V pour faire fonctionner la motorisation du portail. Cette motorisation de portail fonctionne à l’aide d’une télécommande (généralement, au moins 2 télécommandes sont fournies).

La motorisation à roue

Avec ce type de motorisation, des roues motorisées sont fixées au bas de chaque vantail. De plus, un capteur électronique est placé sur les roues et permet de les mettre en route par pression sur le bouton de la télécommande.

L’angle d’ouverture du portail est fixé au moment de la pose en fonction de l’espace dont vous disposez. La motorisation à roue permet une ouverture entre 90° et 120° de chaque vantail du portail. Elle est idéale pour un terrain un peu déformé ou en pente, facile à installer, peu onéreuse mais nécessite un entretien régulier. Il faut contrôler l’état des roues et s’assurer qu’aucun élément n’empêche le bon fonctionnement du système d’ouverture des battants du portail.

Elle s’installe sur un portail battant neuf ou existant, plutôt léger. Il faut donc éviter de les placer sur des vantaux de grandes tailles et sur des portails en aciers. Par ailleurs, les moteurs de ce système consomment peu d’énergie à l’ouverture et fonctionnent à 12 V ou 24 V, et ne nécessitent pas de faire venir des câbles de 220V.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*