Nova-tm.fr » Parents » Grossesse » Comment calculer son cycle menstruel par ne pas tomber enceinte : des méthodes qui marchent

Vous souhaitez savoir comment calculer son cycle pour ne pas tomber enceinte ? Si vous n’avez pas de projet de bébé actuellement, alors il est nécessaire de prendre toutes les précautions nécessaires.

Bien évidemment, une méthode contraceptive est particulièrement recommandée, et il en existe plusieurs. Vous pouvez choisir entre la pilule, le stérilet, mais également le préservatif masculin ou féminin par exemple.

N’hésitez pas à contacter votre gynécologue, pour vous renseigner. Cependant, savoir comment calculer son cycle menstruel pourrait évidemment vous aider. Comment procéder ? C’est ce que nous allons voir, dès à présent.

Comment calculer son cycle menstruel irrégulier : avec la courbe de température

Vous vous demandez comment faire calcul pour ne pas tomber enceinte ? Au lieu d’un calcul, nous vous conseillons de réaliser votre courbe de température, qui vous permettra de savoir comment compter son cycle menstruel, pour éviter de concevoir. Voici comment fonctionne cette méthode :

  • Tous les matins, prenez votre température
  • Ensuite, reportez-la sur un graphique

Comment calculer pour éviter de tomber enceinte ? Vous allez voir que pendant la majorité de votre cycle, votre température reste stable (à moins de tomber malade et d’avoir de la fièvre, bien évidemment).

Cependant, à un moment donné, votre température va augmenter, puis se stabiliser. Pendant cette période de stabilisation se déroule votre ovulation, c’est-à-dire la période de votre cycle pendant laquelle vous êtes la plus fertile.

Voilà comment se calcule un cycle menstruel, avec la méthode de la courbe des températures. Vous savez que pendant les 4 jours où votre température stagne, vous devez prendre vos précautions.

Comment calculer son cycle menstruel : avec un calcul simple

Si vous avez un cycle menstruel régulier, avec ce calcul sera très efficace pour vous. Et c’est vraiment très simple à comprendre, et à réaliser ! Calculer son cycle de cette manière vous permettra, encore une fois, de connaître votre période d’ovulation.

Pour cela, connaître son cycle menstruel est absolument nécessaire. Voici comment compter son cycle, pour éviter de tomber enceinte :

  • Il faudra soustraire 14 jours au nombre total de votre cycle
  • Comment calculer un cycle menstruel ? Il vous suffit, par exemple, de soustraire 14 à 28 jours, si c’est la durée de votre cycle. Mais alors, comment compter son cycle menstruel pour ne pas tomber enceinte, si l’on possède un cycle plus long, ou plus court ? Eh bien, c’est exactement la même méthode
  • Comment compter calculer son cycle menstruel pour tomber enceinte ? Si votre cycle dure 28 jours, vous savez alors que vous allez être la plus fertile autour du 14ème jour, et ce pendant deux jours

Comment comment calculer son cycle menstruel pour tomber enceinte, mais également pour éviter de concevoir.

Maintenant, nous allons voir qu’il est également possible de détourner un accessoire utilisé par les femmes qui souhaitent enfanter, pour savoir calculer son cycle menstruel pour ne pas tomber enceinte.

calculer son cycle menstruel

Comment calculer son cycle menstruel pour ne pas tomber enceinte : utiliser un test d’ovulation

Il existe, en pharmacie, un test d’ovulation qui vous permettra de connaître la période de votre cycle pendant laquelle vous serez la plus fertile. Alors, comment calculer la durée de son cycle, avec ce type de méthode ?

  • Déballez le test, et lisez bien la notice d’utilisation
  • Pour savoir comment calculer la durée du cycle, il vous suffit alors d’uriner sur la bandelette, et d’attendre quelques minutes
  • Vous saurez alors si vous êtes actuellement en période d’ovulation, ou non !

Voilà comment calculer pour ne pas tomber enceinte.

Avoir une méthode de contraception adaptée est nécessaire

Vous savez comment calculer ses règles pour ne pas tomber enceinte ? C’est une bonne idée pour éviter de concevoir, cependant, la méthode la plus fiable reste celle de la contraception.

Comme nous vous l’avons dit au début de notre article, nous vous conseillons vivement de prendre rendez-vous avec votre gynécologue, qui saura vous prescrire la méthode adaptée.

Il en existe plusieurs, et il faudra en essayer quelques une, avant de trouver celle qui vous convient. Cependant, cela vous permettra de vivre votre sexualité de manière plus sereine, sans avoir peur de tomber enceinte.

Des symptômes pour identifier l’ovulation

identifier l’ovulationQue vous souhaitiez ou non fonder une famille, vous devez impérativement savoir si l’ovulation approche. Comme c’est le cas pour les règles, votre corps aura tendance à changer et des bouleversements se produiront. Si vous utilisez un calendrier menstruel en ligne, vous pourrez obtenir des informations précises concernant les différentes étapes. Pour identifier des symptômes annonçant l’ovulation. Il est important de savoir qu’ils peuvent clairement varier d’une femme à une autre.

  • Si certaines ne sont absolument pas malades pendant les règles, d’autres ont de terribles douleurs, des maux de tête et même des vomissements.
  • Généralement, votre glaire devient un peu plus foncée à l’approche de l’ovulation et vous pouvez avoir des douleurs au niveau de l’ovaire.
  • C’est l’ovaire qui expulse l’ovule qui sera le plus douloureux, mais parfois les femmes ont mal des deux côtés.
  • D’autres ont des problèmes gastriques avec des diarrhées et des vomissements.

De plus, les douleurs ne sont pas forcément les mêmes d’un cycle à un autre, c’est pour cette raison qu’il faut être vigilant et écouter votre corps. Certaines femmes n’hésitent pas à noter notamment via une application leur humeur ainsi que les symptômes ressentis. Cela permet de repérer plus facilement les périodes du cycle comme l’ovulation, mais également le début des règles. Lorsque l’ovule n’a pas été fécondé, vous perdez quelques jours après du sang. A contrario, les règles peuvent disparaître si vous avez une fécondation. Des femmes ont par contre toutes les douleurs relatives aux menstruations alors que la grossesse est au rendez-vous.

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à communiquer avec un gynécologue, il aura l’occasion de vous répondre et cette période peut être stressante. Il est toujours agréable de se confier notamment à un professionnel. Les cycles n’ont désormais plus aucun secret pour vous grâce à notre article complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*