Nova-tm.fr » Vie pratique » Comment étudier à l’étranger sans Erasmus ?

À la fin des études secondaires, de nombreux jeunes apprenants ambitionnent poursuivre leurs études à l’étranger. La meilleure solution pour y parvenir est le programme Erasmus. Cependant, tous les postulants n’ont pas la chance de partir par le biais de ce système. Afin de réaliser leur rêve, ils doivent alors trouver une alternative à ce dispositif. Quelles sont les possibilités pour étudier à l’étranger sans Erasmus ? Découvrez.

L’option des bourses

Si vous n’avez pas été sélectionné pour le programme Erasmus, sachez que cela n’est pas bien grave. En effet, il existe des alternatives très abordables à ce programme de formation. Dans ce registre, postuler à des bourses étrangères constitue une bonne solution pour étudier à l’étranger sans Erasmus. Pour ce faire, vous devrez préalablement rechercher les écoles proposant des bourses dans votre futur domaine d’études.

Après leur identification, vous devrez ensuite prendre connaissance de leurs conditions de souscription. Cette étape est fondamentale car les modalités varient selon les écoles ou les structures offrant ces allocations. Vous saurez alors si l’aide est partielle ou complète ou encore si elle correspond à votre niveau académique. De même, certaines écoles assurent le logement des boursiers. Dans ce cas, les étudiants pourront résider sur le campus ou tout autre lieu désigné à cet effet.

L’inscription directe dans une école

En optant pour l’inscription directe dans une école, vous bénéficierez de certains avantages non négligeables. Il s’agit notamment :

  • de la liberté de départ
  • du choix de votre école
  • d’un meilleur choix du pays d’accueil.

Moins sélective que la bourse, cette option requiert néanmoins votre acceptation par l’école convoitée. En effet, les nouveaux étudiants sont admis dans les écoles supérieures sur la base de certains critères. Par ailleurs, vous devrez également effectuer l’équivalence de vos diplômes ainsi que d’autres formalités administratives. Quoi qu’il en soit, ce type d’expérience est également très enrichissante à travers la rapidité d’intégration qu’elle permet.

Le volontariat à l’étranger

Une autre possibilité consiste à effectuer un stage volontaire dans le pays de votre choix. Concrètement, vous ne partirez pas étudier mais plutôt effectuer diverses missions. Pour ce faire, vous pourrez partir sous le couvert d’une organisation humanitaire ou une autre structure du même genre. Certains établissements français en partenariat avec des écoles à l’étranger proposent également cette option à leurs élèves. Très appréciée des apprenants, cette dernière alternative offre de nombreux atouts. Effectuer le volontariat par le biais de votre école vous garantit par exemple le droit au retour.

Cette prérogative vous assure une place dans l’école partenaire pour la formation de votre choix. De plus, vous serez soutenue dans votre recherche de stage par certaines agences accréditées basées dans le pays d’accueil. Notez que cette alternative peut être envisagée dès votre réussite au Bac. En outre, elle peut vous permettre de bénéficier du programme Erasmus. Toutefois, les étudiants optant pour ce programme ne sont encadrés par aucune législation.

Vous l’aurez compris, plusieurs possibilités permettent d’étudier à l’étranger même sans le programme Erasmus. Quoi qu’il en soit, elles requièrent toutes un investissement financier conséquent. Si vous comptez contracter un prêt, vérifiez préalablement vos capacités de remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*